Résultats de 1 à 7 sur 7

Sujet : Demande de conseils suite à un entretien d'emchauche

  1. #1
    Inscrit
    juin 2015
    Messages
    8

    Par défaut Demande de conseils suite à un entretien d'emchauche

    Bonjour,

    Jeune diplômée, actuellement en poste en CDD mais prenant fin dans l'été (je suppose, mes CDD sont renouvelés par quinzaine). J'avais en tête de me rendre disponible un peu partout dans ma région : je prends alors une chambre chez l'habitant ou une colocation, la moins cher possible, dès obtention du poste, et je fais mon expérience - je complète mon CV. (Je pense également démarré une formation complémentaire). Mon projet ? Avoir un CV qui sera regardé par une institution proche de mon vrai chez moi où vit mon conjoint (et mon chat). Donc, je vise des remplacements dans toute la région ou des CDI près de chez moi.

    Je fais ça pour mon poste actuel : je dois avouer qu'au bout d'un mois, c'est déjà usant. Mon appartement, mon compagnon et mon chat me manquent. J'ai du mal à m'organiser dans mon nouveau lieu de vie - forcément pas hyper confort (puisque le but premier est qu'il ne soit pas trop cher, pour ne pas trop perdre d'argent à travailler). De fait, je me vois difficile passer plus d'un an dans ces conditions très précaires.

    J'ai passé un entretien hier. Il s'est relativement bien passé : même obédience que la psychologue en poste, méthodes de travail assez similaire, plaisir dans l'échange. Le poste est dans un domaine qui m'intéresse et qui est cohérent avec mon parcours.

    Mais voilà, je pensais postuler pour un CDD de 6 mois (remplacement congés maternité), et on m'a annoncé que c'était pour un CDI. De même, les jours de travail étaient me semblaient négociables, alors que non : ils sont donc dispersés dans la semaine (lundi, mercredi, vendredi...). Il est à deux heures de mon "chez-moi", donc demanderai un pied-à-terre sur place, dans une ville qui ne me vend pas du rêve (ou dans la grande ville à 1h de route). Je ne veux pas m'engager que pour un temps et rompre rapidement le CDI : je trouve ça pas sympa pour l'institution, les patients, les familles - surtout quand comme ici, la direction a l'air de laissé une certaine place à la clinique.

    J'ai traversé un grand moment de flottement : j'ai bégayer, je n'ai su cacher ma déception et surtout j'ai joué le jeu de me projeter loin, si looooin, pendant 2 ou 3 ans, en me parlant presque à haute voix. Je pense que je les ai perdues.

    Après appel de mon compagnon, celui-ci m'assure que l'on pourrait penser un logement à mi-distance et partager le temps de trajet. Conversation que nous n'avions pas eu, puisque je ne postule pas à des CDI si loin de chez moi. Du coup, je ré-envisage le poste plus sérieusement.

    Bref, je me laisse encore le week-end de rêverie sur le sujet. Mais si je vois que mes projections gagnent en plaisir et solidité, j'aimerais faire un mail (ou passer un appel), pour confirmer ma motivation et ma possibilité de m'engager sur un temps long. Je pense pouvoir être a peu près transparente, sans être aussi prolixe qu'ici. Mais, je ne voudrais pas paraître trop insistante : si le poste revient à quelqu'un de plus qualifié, je suis tout à fait en capacité de le respecter. Mais je serai contrariée si l'éloignement géographique et le mouvement de flottement invalide ma candidature.

    Je pensais à quelque chose comme

    "Bonjour Madame,

    Je tenais à vous remercier d'abord à vous remercier de m'avoir proposé un entretien pour le poste****

    Comme j'ai pu le formuler, je pensais postuler à un CDD de 6 mois. Vous avez du constater qu'en me parlant d'un CDI, j'ai eu l'air plus confuse et peut-être mon intérêt pour le poste a-t-il parut émoussé. En toute transparence, je ne m'étais effectivement pas projeté sur un temps long à VILLE.
    Après réflexion et échange avec mon compagnon [je l'ai abordé lorsqu'on parlait de mon emploi actuel éloigné de mon adresse], je trouve plusieurs solutions qui me sont tout à fait satisfaisante pouvoir m'engager longuement et tenir cet engagement. Ainsi, mon intérêt reste entier.

    Je n'ai pas pour habitude d'insister, et j'espère réellement que ce mail ne sera pas entendu de cette manière. Cependant, ces précisions me semblaient importantes à transmettre.

    Je renouvelle mes remerciements pour le temps accordés, et reste à votre disposition pour tous renseignements complémentaires que vous pourriez désirer.

    Cordialement

    ***** "

    Vous en dites quoi ?

    Je vous remercie par avance pour vos remarques et conseils.







    Est-ce que ce mail vous parait une bonne idée ?

  2. #2
    Inscrit
    août 2010
    Localisation
    Paris
    Messages
    330

    Par défaut

    Bonjour, d'abord bravo à vous, vos démarches sont courageuses, on est tous passés par là et on est ressorti plus fort.
    Alors sans vouloir vous critiquer car je comprends bien les enjeux pour vous, je vous dirais que non, ce mail n'est pas du tout une bonne idée. Vous êtes au début de votre parcours, vous en êtes encore à vouloir prouver votre bonne volonté, c'est humain. Mais ça n'est absolument pas vendeur.
    Je pense qu'il n'est pas inutile de vous mettre en tête dès à présent que vous êtes dans un rapport d'égal à égal avec votre interlocuteur. Vous avez fait des études, vous êtes diplômée, vous avez donc des compétences et des connaissances dont cet employeur a besoin. STOP. Ne commencez pas à vous épancher et à vous justifier à tort et à travers, je suis désolée si c'est un peu brutal mais honnêtement ça donne surtout l'impression de quelqu'un qui n'est pas sûr de soi, et recherche l'approbation.
    Rappelez vous : même si vous avez L'IMPRESSION d'être en position de faiblesse, C'EST FAUX. Vous êtes tout autant légitime que l'employeur à questionner les conditions du poste.
    Donc faites BEAUCOUP PLUS SIMPLE : dites pourquoi le poste vous intéresse, point barre. Ils n'ont pas à connaître vos atermoiements personnels. Non seulement ça ne les intéresse pas mais ça fait mauvaise impression.
    Voilà désolée si c'est un peu brut de décoffrage mais je pense qu'il vaut mieux que vous preniez conscience tout de suite de comment fonctionne le monde du travail 😉 sans perdre toute humanité bien sûr.

    En tout cas bon courage, ce ne sont pas des décisions faciles à prendre !! Mais vous semblez avoir un conjoint compréhensif et soutenant, c'est déjà beaucoup ! Vous êtes sur la bonne piste.
    Tenez nous au courant.
    Cordialement

  3. #3
    Inscrit
    juillet 2016
    Localisation
    Lyon
    Messages
    1 131

    Par défaut

    C'est plutôt élégant et courageux.

  4. #4
    Inscrit
    juin 2015
    Messages
    8

    Par défaut

    Citation Envoyé par jeunepsy Voir le message
    Bonjour, d'abord bravo à vous, vos démarches sont courageuses, on est tous passés par là et on est ressorti plus fort.
    Alors sans vouloir vous critiquer car je comprends bien les enjeux pour vous, je vous dirais que non, ce mail n'est pas du tout une bonne idée. Vous êtes au début de votre parcours, vous en êtes encore à vouloir prouver votre bonne volonté, c'est humain. Mais ça n'est absolument pas vendeur.
    Je pense qu'il n'est pas inutile de vous mettre en tête dès à présent que vous êtes dans un rapport d'égal à égal avec votre interlocuteur. Vous avez fait des études, vous êtes diplômée, vous avez donc des compétences et des connaissances dont cet employeur a besoin. STOP. Ne commencez pas à vous épancher et à vous justifier à tort et à travers, je suis désolée si c'est un peu brutal mais honnêtement ça donne surtout l'impression de quelqu'un qui n'est pas sûr de soi, et recherche l'approbation.
    Rappelez vous : même si vous avez L'IMPRESSION d'être en position de faiblesse, C'EST FAUX. Vous êtes tout autant légitime que l'employeur à questionner les conditions du poste.
    Donc faites BEAUCOUP PLUS SIMPLE : dites pourquoi le poste vous intéresse, point barre. Ils n'ont pas à connaître vos atermoiements personnels. Non seulement ça ne les intéresse pas mais ça fait mauvaise impression.
    Voilà désolée si c'est un peu brut de décoffrage mais je pense qu'il vaut mieux que vous preniez conscience tout de suite de comment fonctionne le monde du travail 😉 sans perdre toute humanité bien sûr.

    En tout cas bon courage, ce ne sont pas des décisions faciles à prendre !! Mais vous semblez avoir un conjoint compréhensif et soutenant, c'est déjà beaucoup ! Vous êtes sur la bonne piste.
    Tenez nous au courant.
    Cordialement
    Bonjour,

    Je vous remercie de votre réponse. Je n'ai pas bien compris ce qui dans le mail laisse à penser que je veux revenir sur mes compétences, expériences et sur mon mode de travail. Parce que ce n'est pas l'idée.

    J'ai simplement montré un fort désintérêt - visible, je ne suis pas douée avec les faux-semblants - lorsqu'on m'a parlé d'engagement long, CDI. Je pensais juste revenir sur ce point : parce que réflexion faite, je peux y trouver mon compte. Si mon profil convient, je trouverai dommage que l'argument d'une non-sélection soit le désintérêt manifeste dont j'ai fait preuve liée à la distance géographique à tenir sur long terme - et mon refus de m'engager si je me sais dans l'incapacité de tenir cet engagement (d'autant dans cette institution dont j'ai apprécié ce qui en était dit du rapport à la clinique). Reste, que si pour d'autres raisons, je ne suis pas retenue, je comprendrais. D'autres profils peuvent être plus adéquats.

    Je veux bien que m'expliquiez quelle(s) formulation(s) vous semble(nt) suppliante(s) ?

    En vous remerciant

  5. #5
    Inscrit
    juillet 2011
    Localisation
    Landerneau
    Messages
    88

    Par défaut

    Citation Envoyé par damien andre Voir le message
    C'est plutôt élégant et courageux.
    Pareil, confirmer son intérêt après un entretien est un acte positif.

    Si vous deviez alléger, ce serait à mon avis simplement sur la phrase "je n'ai pas l'habitude... transmettre". Disons qu'elle est moins directe et utile que le reste :-)
    Fabienne PAUL, psychologue du travail
    www.psytravailbrest.com

  6. #6
    Inscrit
    avril 2013
    Localisation
    pres de Toulouse
    Messages
    13 809

    Par défaut

    de par ma longue experience,je partage les points de vue de Damien André et Fpaul
    montrer sa motivation pour un poste est toujours un plus et si le recruteur hesite ,faire pencher la balance en votre faveur

  7. #7
    Inscrit
    juin 2015
    Messages
    8

    Par défaut

    Citation Envoyé par FPaul Voir le message
    Pareil, confirmer son intérêt après un entretien est un acte positif.

    Si vous deviez alléger, ce serait à mon avis simplement sur la phrase "je n'ai pas l'habitude... transmettre". Disons qu'elle est moins directe et utile que le reste :-)
    Je vous remercie, effectivement cette phrase me posait question.

    Merci pour vos retours, j'envoie cela dans le week-end.

Sujets similaires

  1. Appel/mail à la suite d'un entretien?
    Par simdel25 dans le forum Conseils, échanges sur la recherche d’emploi
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/01/2013, 19h38
  2. Suite à un entretien en Gendarmerie
    Par Gwen35 dans le forum Psychologue à la recherche d’un emploi
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/05/2012, 13h30
  3. demande de conseils pour entretien dans la fph
    Par eliseva dans le forum Conseils, échanges sur la recherche d’emploi
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/03/2012, 12h18
  4. Suite entretien ax'one
    Par cecile13 dans le forum Archives Offres d'emploi
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/11/2008, 14h47

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé