Résultats de 1 à 3 sur 3

Sujet : Espace de retrait/d'apaisement

  1. #1
    Inscrit
    juin 2011
    Localisation
    Angoulême
    Messages
    55

    Par défaut Espace de retrait/d'apaisement

    Bonjour à tous,
    Au sein d'un foyer de l'enfance, la direction a demandé à l'équipe de psychologues dont je fais partie de réfléchir à la mise en place d'un espace de retrait (ou salle d'apaisement) dans le cadre de comportements de crises. Nous sommes actuellement en phase de réflexion sur ce sujet, de recherche d'écrits et de construction d'un protocole.
    Néanmoins, afin de proposer quelque chose de concret, nous cherchons des établissements en Charente (et plus largement en Poitou-Charente) qui pourraient nous présenter ce type de dispositif, la manière dont celui-ci a été pensé, créé et amené aux équipes éducatives.
    Je me tourne donc vers ce forum pour savoir si vous avez des pistes à me soumettre, des propositions d'établissements ayant ce type de salle.
    Merci d'avance

  2. #2
    Inscrit
    juillet 2016
    Localisation
    Lyon
    Messages
    910

    Par défaut

    Avec ou sans contention ? C'est une demi-blague, mais il faut faire attention, à mon sens. Dans plusieurs récits que l'on m'a fait, le vocabulaire pudique et humaniste cache des pratiques qui relèvent de la coercition et de l'enfermement. Cela peut vite être une chambre d'isolement ou de privation sensorielle qui ne dit pas son nom. Alors, je dégaine peut-être des trucs de nazis, mais la perversion du langage, parfois, fait des miracles. On peut se poser quelques questions: premièrement, quel apaisement est visé, celui de qui, de quoi ? Deuxièmement, est-ce que la crise est à chercher dans l'individu ou dans les conditions institutionnelles ? Troisièmement, comment l'institution détermine qu'un sujet a besoin d'être apaisé, selon quels symptômes ? Quatrièmement, il n'y a pas d'autres réponses possibles que l'acte et l'isolement ? Cinquièmement, est-ce qu'il y a libre circulation du sujet ? Tout ça pour resituer le travail du psychologue dans la pensée et pas que dans le faire - ou l'aller voir comment font les autres.

  3. #3
    Inscrit
    juin 2011
    Localisation
    Angoulême
    Messages
    55

    Par défaut

    Merci Damien André pour vos questionnements, qui rejoignent ceus que je me pose dans la création de ce projet institutionnel.
    Alors, premièrement, cette "salle" ou "espace" est bien évidemment pensé sans contention, bien que la contention soit une pratique présente dans des moments où l'éducateur, face à un enfant ou adolescent, doit intervenir physiquement, et pour le jeune, et pour le reste du groupe. Ceci est bien évidemment constamment repris en réunion d'équipe (est-ce que la contention fût nécessaire? Est-ce que l'éducateur aurait pu l'éviter? Si non, quels moyens on se donne pour éviter ce genre de pratique?) Autant de questions que je travaille sans cesse, étant depuis peu dans la protection de l'enfance. Je sors du soin, où la contention n'est pas de mise, et ce genre de procédés me heurtent, me questionnent...
    Pour l'heure, la demande institutionnelle est de trouver un espace où l'éducateur pourra emmener le jeune (sans que ceci soit violent, sans qu'il y ait confrontation) dans un espace permettant un temps d'apaisement et/ou de retrait.
    Vous faites état dans votre propos, du langage utilisé, des mots que nous prononçons et qui viennent dictés notre manière de voir les choses du monde. Je travaille justement à la nomination de cet espace ou salle pour que sa fonction soit justement nommée. (salle d'apaisement ne me convenant pas vraiment, y voyant une injonction à l'apaisement et ainsi une cristallisation de l'état devant être éradiqué par cet apaisement => Tu n'es pas calme, ben va te calmer!). Il y aura un gros travail de sens à mettre pour la création d'une telle salle, qui passe d'ailleurs par des visites de ce qui existe déjà (qu'est-ce qu'on y met dans cette salle? Luminosité, couleur des murs, matériaux au sol, au mur, comment on pense la porte? Présence de l'éducateur à l'intérieur de la salle? Si non, on laisse la porte ouverte? ... Autant de questions techniques qui rejoignent les questions d'ordre pratique et éthique.
    Pour répondre à vos questions, dans l'ordre : Premièrement l'apaisement visé est celui d'un jeune qui peut se faire du mal ou faire du mal à autrui, qui a besoin d'être "contenu" (je trouve pas d'autres termes) dans un espace apaisant (ce qui pose la question de ne pas proposer que cette salle si le jeune a besoin d'autre chose), apaisé un jeune "en crise" (reste à définir quelle crise). Deuxièmement, la crise est bien celle de l'individu, et nous avons conscience des dérives institutionnelles que ceci peut créer, reste à nous de travailler ça, sur le long terme (comité de pilotage, reprise tous les 3 mois de l'utilisation de cette salle). Troisièmement, la question des symptômes est intéressante, nous œuvrons actuellement à définir ceci, et à proposer des temps de travail sur la psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent, la définition d'une crise, de prendre en compte les singularités de chacun, de bien définir pour qui cette salle peut être proposer et pour quel autre elle n'est pas du tout indiquée.
    Quatrièmement, la question de l'isolement est parfois indispensable, un jeune qui a besoin de s'extraire du collectif, d'aller se confronter à sa propre violence sans que ceci vienne entamer la dynamique du groupe (mais dans ce cas là, il sera aussi intéressant de rappeler que d'autres espaces peuvent faire fonction d'apaisement). Cinquièmement, je ne saisi pas votre question de libre circulation du sujet : Au sein de la salle, rien ne viendra faire barrage à la nécessité d'action du sujet, mais la salle sera t'elle libre d'accès (...peut-être trop de dérive dans ce cas)
    Enfin, je réponds à votre message avec tous mes questionnements quant à la création de cette salle. Surtout, je le précise, que c'est une proposition que nous, équipe de psychologue, devons soumettre à une équipe éducative qui sera la première utilisatrice de cette salle, c'est donc compliqué...
    C'est pourquoi je cherche des exemples de ce genre de salle et d'une équipe qui pourra nous restituer leur cheminement de penser avant de la mettre en place.

    Merci encore, en espérant que d'autres dans ce forum pourront répondre à ma question première.

Sujets similaires

  1. Île-de-France > Offre d'emploi : Psychologue - Intervenant en Espace de Rencontre / Espace Relais
    Par Loolie75 dans le forum Offres d'emploi de psychologue
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/01/2019, 17h01
  2. Île-de-France > Un (e) intervenant en Espace de Rencontre / Espace Relais - CDI
    Par Loolie75 dans le forum Autres offres d'emploi
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/01/2019, 16h59

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé