Page 1 sur 3 123 DernièreDernière
Résultats de 1 à 10 sur 22

Sujet : Supervision Mémoire M2 Psychologie du Travail Montpellier

  1. #1
    Inscrit
    juillet 2019
    Localisation
    Montpellier
    Messages
    8

    Par défaut Supervision Mémoire M2 Psychologie du Travail Montpellier

    Bonjour,

    Actuellement en M2 Psychologie du Travail et des Organisations à l'Université de Montpellier 3, je réalise mon stage à Paris au sein d'une association à caractère social (prise en charge de demandeurs d'asile).
    Je réalise mon mémoire de fin d'étude sur le thème de l'engagement organisationnel et plus précisément l'intention de rester des intervenants sociaux qui travaillent dans cette association en vue de préconisations (soutien organisationnel, reconnaissance au travail).

    Je suis à la recherche d'un réfèrent psychologue qui m'accompagnera dans cette démarche, assistera à ma soutenance qui aura lieu le 17 Septembre et participera à mon évaluation. Pour ce faire, il est indispensable d'être inscrit sur la liste ADELI et de bénéficier de 3 années d'expériences.

    En espérant que ce forum pourra m'aider, je vous remercie par avance de l'intérêt que vous porterez à ma demande.
    Dernière édition par Silverstone971; 24/07/2019 à 11h05

  2. #2
    Inscrit
    juillet 2016
    Localisation
    Lyon
    Messages
    569

    Par défaut

    En fait, votre demande est mal formulée. Vous cherchez quelqu'un qui est en position d'être ce qu on appelle un maître de stage. C'est permis par la loi que la supervision soit hors structure, mais tous les Masters ben font pas usage. Par contre, il n'y a pas de fréquence imposée ? Et comment se règle le contrat avec ce maître de stage ?

  3. #3
    Inscrit
    juillet 2016
    Localisation
    Lyon
    Messages
    569

    Par défaut

    A moins que je lise mal et que vous soyez en train de terminer votre stage et ne cherchez qu' un nom pour répondre aux exigences réglementaires. Parce que le professionnel qui signe est, selon le texte, responsable du stage et ne supervise pas seulement un mémoire. Il devrait vous avoir accompagné des le début du stage. Bref, soit votre demande est mal formulée, soit il y a quelque chose d'étrange dans votre demande.

  4. #4
    Inscrit
    juillet 2019
    Localisation
    Montpellier
    Messages
    8

    Par défaut

    Citation Envoyé par damien andre Voir le message
    A moins que je lise mal et que vous soyez en train de terminer votre stage et ne cherchez qu' un nom pour répondre aux exigences réglementaires. Parce que le professionnel qui signe est, selon le texte, responsable du stage et ne supervise pas seulement un mémoire. Il devrait vous avoir accompagné des le début du stage. Bref, soit votre demande est mal formulée, soit il y a quelque chose d'étrange dans votre demande.
    Bonjour Damien,

    Merci de votre réponse. Je vais tenter d'expliquer ma situation le plus simplement possible.

    J'ai débuté mon stage le 8 Avril dans une grande association. Après 1 mois et demi de stage, j'ai été pendant 1 mois en cours afin de réaliser mes derniers examens. A ma reprise fin Juin et après m'être imprégné suffisamment du contexte associatif, j'ai pu définir plus ou moins le thème de mon mémoire.

    Actuellement, je suis encadré par : un responsable de stage/mémoire universitaire doctorant, une tutrice de stage sur mon lieu de stage (avec son n+1 et la DRH)
    Cependant, pour valider le diplôme, il est nécessaire d'être suivi par un psychologue en activité depuis au moins 3 ans, ce qui n'est pas le cas pour moi car ni ma doctorante, ni ma tutrice au sein de l'association ne correspondent à ces critères.

    Je finis mon stage le 1er Octobre. Si je m'y prends aussi "tard" concernant ma demande c'est que par respect pour la personne qui me suivra, je voulais avoir défini totalement mon sujet afin d'être suivi par quelqu'un d’intéressé. Je n'aurai peut être pas dû procéder ainsi après réflexion et ce,même si je suis bien encadré actuellement (c'est peut être pour cela que je n'ai pas accordé suffisamment d'importance à l'encadrement du psychologue).

    Voilà, j'espère avoir été clair et compréhensible.
    Dernière édition par Silverstone971; 25/07/2019 à 09h22

  5. #5
    Inscrit
    juillet 2019
    Localisation
    Montpellier
    Messages
    8

    Par défaut

    Citation Envoyé par damien andre Voir le message
    En fait, votre demande est mal formulée. Vous cherchez quelqu'un qui est en position d'être ce qu on appelle un maître de stage. C'est permis par la loi que la supervision soit hors structure, mais tous les Masters ben font pas usage. Par contre, il n'y a pas de fréquence imposée ? Et comment se règle le contrat avec ce maître de stage ?
    Pour répondre à cette question, il n'y a pas de fréquence imposée dans mon Master, du moins, pas à connaissance. Le contrat semble juste "verbale" puisque nous avons eu l'information suivante :

    "Si le stage se déroule dans un organisme n’employant pas de psychologue, la fonction de psychologue référent sera confiée à un psychologue extérieur. Son nom sera proposé par l’équipe enseignante du Master au responsable de l’organisme, qui devra donner son agrément."

  6. #6
    Inscrit
    juillet 2016
    Localisation
    Lyon
    Messages
    569

    Par défaut

    Merci pour ces précisions.

    En fait, votre situation découle des ambiguïtés de ce texte (quand on dit que dans consensus, il y a "con" avant "sens" c'est vraiment une bonne illustration)

    https://www.legifrance.gouv.fr/affic...XT000006053903

    qui définit ainsi le tuteur professionnel.

    Art. 1er.−Le stage prévu à l’article 1erdu décret du 22 mars 1990 susvisé vise à conforter les capacités d’autonomie de l’étudiant en le plaçant dans une situation ou des situations professionnelles réelles relevant del’exercice professionnel des praticiens titulaires du titre de psychologue. Le stage est placé sous la responsabilité conjointe d’un psychologue praticien-référent qui n’a pas la qualité d’enseignant-chercheur, titulaire du titre de psychologue, exerçant depuis au moins trois ans, et d’un maître de stage qui est un des enseignants-chercheurs de la formation conduisant au diplôme de master, mention psychologue, à laquelle est inscrit l’étudiant.Le stage est proposé soit par l’étudiant, soit par l’équipe enseignante du master. Il est agréé par le responsable de la mention psychologie du master. Cet agrément porte sur les objectifs du stage et ses modalitésd’encadrement, notamment le choix du psychologue praticien-référent mentionné à l’alinéa précédent et auprès duquel l’étudiant effectue son stage
    L'attestation ouvre une ambiguïté car elle différencie, contrairement à l'article 1, le professionnel auprès duquel le stage est effectué du tuteur responsable du stage. Ce qui ouvre la voie à une supervision hors du stage, voire parfois dans l'Université.

    Attestation de validation du stage professionnel permettant de faire usage professionnel du titre de psychologueMaster mention psychologie, spécialité.................................................. .............................................................Le stage accompli par M. .................................................. .................................................. ................ est validépar les responsables du stage :
    Le psychologue praticien référent habilité
    :
    M. .................................................. .................................................. .......................................................................
    Le maître de stage enseignant-chercheur :
    M. .................................................. .................................................. .........................................................................
    L’enseignant-chercheur en psychologie (art. 3, arrêté du 19 mai 2006) :
    M. .................................................. .................................................. .........................................................................
    Le professionnel auprès duquel le stage a été accompli :

    Votre Université tord encore plus l'idée de ce texte (qui est d'équilibrer l'évaluation entre terrain et Université). Normalement, pour agréer le stage, les conditions d'encadrement devraient être connues avant. En particulier, le professionnel que vous recherchez, dont on dit qu'il a la responsabilité du stage, et que ce dernier est effectué auprès de lui, ne saurait être trouvé en fin de parcours.

    Par ailleurs son rôle n'est pas d'évaluer un mémoire, mais l'évolution de votre position professionnelle du début à la fin du stage, ce n'est pas un Master recherche.

    Bref, en tant que professionnel, je refuserai tout net d'être dans ce rôle.
    Dernière édition par damien andre; 25/07/2019 à 11h42

  7. #7
    Inscrit
    juillet 2019
    Localisation
    Montpellier
    Messages
    8

    Par défaut

    Citation Envoyé par damien andre Voir le message
    Merci pour ces précisions.

    En fait, votre situation découle des ambiguïtés de ce texte (quand on dit que dans consensus, il y a "con" avant "sens" c'est vraiment une bonne illustration)

    https://www.legifrance.gouv.fr/affic...XT000006053903

    qui définit ainsi le tuteur professionnel.



    L'attestation ouvre une ambiguïté car elle différencie, contrairement à l'article 1, le professionnel auprès duquel le stage est effectué du tuteur responsable du stage. Ce qui ouvre la voie à une supervision hors du stage, voire parfois dans l'Université.




    Votre Université tord encore plus l'idée de ce texte (qui est d'équilibrer l'évaluation entre terrain et Université). Normalement, pour agréer le stage, les conditions d'encadrement devraient être connues avant. En particulier, le professionnel que vous recherchez, dont on dit qu'il a la responsabilité du stage, et que ce dernier est effectué auprès de lui, ne saurait être trouvé en fin de parcours.

    Par ailleurs son rôle n'est pas d'évaluer un mémoire, mais l'évolution de votre position professionnelle du début à la fin du stage, ce n'est pas un Master recherche.

    Bref, en tant que professionnel, je refuserai tout net d'être dans ce rôle.

    Je comprends votre message. Si je résume bien, dès le début du stage il aurait fallu que je sois supervisé par un professionnel qui aurait défini avec l'université des conditions d'encadrement du stage. Il ne devrait donc pas être envisageable de débuter un stage sans référent psychologue donc.

    Ce n'est hélas pas ainsi qu'on nous a fait comprendre les choses. Ayant eu du mal à trouver un stage (nous étions 48 cette année), notre priorité était de d'abord en trouver et ensuite de chercher un professionnel, du moins c'est ainsi que la chose était présentée lors de nos échanges avec nos responsables de Master.

    Je déplore aussi bien que vous cette situation et je trouve ça dommage qu'elle n'ait pas été clairement définie dès le départ par nos professeurs. Merci du temps que vous avez pris pour me fournir ces explications.

    Je vais continuer mes recherches en espérant trouver quelqu'un de conciliant. Ça serait dommage de perdre 5 années d'études à cause de cela.

  8. #8
    Inscrit
    juillet 2016
    Localisation
    Lyon
    Messages
    569

    Par défaut

    En fait, il ne s'agit pas tellement de "devoir faire" que de trouver du sens.

    Pour devenir psychologue du travail, la logique (je ne dis pas l'idéal), serait de faire un stage auprès d'un psychologue du travail, qui vous superviserait au quotidien, dans un lieu relevant de la réalité de l'exercice d'un psychologue du travail, et aurait le même poids dans l'évaluation que la fac.

    Le droit va dans cette direction et dit ce qui est affiché plus haut.

    Cet agrément porte sur les objectifs du stage et ses modalitésd’encadrement, notamment le choix du psychologue praticien-référent mentionné à l’alinéa précédent et auprès duquel l’étudiant effectue son stage
    L'agrément est une autorisation, rappelons-le. Par exemple, avant d'accueillir des enfants, il faut un agrément.

    Votre fac tort le truc dans tous les sens:

    - un psychologue quelconque, peu importe sa qualification
    - qui intervient seulement après le stage et en loupe une grande partie
    - Un stage agréé alors que les modalités d'encadrement ne sont pas fixées
    - une pratique dont vous tracez vous même les contours (est-ce que c'est la réalité du métier de psychologue du travail ?)
    - une orientation plus recherche que professionnelle.
    - On pourrait ajouter: est-ce que ce stage dure 500h et est gratifié ?

    et cela passe sans doute juridiquement

    En oubliant un minuscule détail;

    S'il n'y a pas assez de lieu de stage avec des psychologues du travail ou assez de psychologues de travail aptes à superviser, c'est peut-être qu'il n'y a pas assez de place sur le marché de l'emploi pour 36 psychologues du travail supplémentaires.

    Ce genre d'aménagement, il y en a d'autres a plus pour visée la survie du Master que celle des étudiants ou de la profession.

    Vous trouverez peut-être quelqu'un, mais conciliant n'est pas le mot selon moi: ignorant ou complaisant plutôt. Un gain à court terme.

    Je ne sais pas si les psychologues ici ont la même lecture que moi, mais une fois à l'abri vous devriez signaler cette situation. Le SNP a une commission Université par exemple.
    Dernière édition par damien andre; 25/07/2019 à 20h27

  9. #9
    Inscrit
    juillet 2019
    Localisation
    Montpellier
    Messages
    8

    Par défaut

    Citation Envoyé par damien andre Voir le message
    En fait, il ne s'agit pas tellement de "devoir faire" que de trouver du sens.

    Pour devenir psychologue du travail, la logique (je ne dis pas l'idéal), serait de faire un stage auprès d'un psychologue du travail, qui vous superviserait au quotidien, dans un lieu relevant de la réalité de l'exercice d'un psychologue du travail, et aurait le même poids dans l'évaluation que la fac.

    Le droit va dans cette direction et dit ce qui est affiché plus haut.



    L'agrément est une autorisation, rappelons-le. Par exemple, avant d'accueillir des enfants, il faut un agrément.

    Votre fac tort le truc dans tous les sens:

    - un psychologue quelconque, peu importe sa qualification
    - qui intervient seulement après le stage et en loupe une grande partie
    - Un stage agréé alors que les modalités d'encadrement ne sont pas fixées
    - une pratique dont vous tracez vous même les contours (est-ce que c'est la réalité du métier de psychologue du travail ?)
    - une orientation plus recherche que professionnelle.
    - On pourrait ajouter: est-ce que ce stage dure 500h et est gratifié ?

    et cela passe sans doute juridiquement

    En oubliant un minuscule détail;

    S'il n'y a pas assez de lieu de stage avec des psychologues du travail ou assez de psychologues de travail aptes à superviser, c'est peut-être qu'il n'y a pas assez de place sur le marché de l'emploi pour 36 psychologues du travail supplémentaires.

    Ce genre d'aménagement, il y en a d'autres a plus pour visée la survie du Master que celle des étudiants ou de la profession.

    Vous trouverez peut-être quelqu'un, mais conciliant n'est pas le mot selon moi: ignorant ou complaisant plutôt. Un gain à court terme.

    Je ne sais pas si les psychologues ici ont la même lecture que moi, mais une fois à l'abri vous devriez signaler cette situation. Le SNP a une commission Université par exemple.

    Je vais rebondir sur votre message.

    - un psychologue quelconque, peu importe sa qualification

    Il est vrai qu'il ne nous a pas été spécifié dans les consignes la qualification du psychologue mais cela va s'en dire que nous savons pertinemment qu'il est bien plus intéressant d’être encadré par une personne exerçant le métier que nous envisageons.

    - qui intervient seulement après le stage et en loupe une grande partie

    Attention, ce n'est pas ce que j'ai dit. Oui nos responsables nous ont encouragé à trouver un stage avant de trouver un professionnel mais je pense que c'est surtout pour un côté pratique.
    J'estime que demander un encadrement sans savoir à minima le sujet de stage ou les missions, c'est quand même moyen. L'intérêt pour moi doit être partagé des deux côtés.

    Ensuite, il n'est pas censé rater une grande partie du stage. Je vous ai exposé ma situation et pourquoi je m'y prenais plus ou moins tardivement mais ce n'est pas le cas de tous mes collègues. Certains ont trouvé un professionnel sur leur lieu de stage, au début de leur stage et même vers la fin de leur stage après moult recherche.

    - une orientation plus recherche que professionnelle.

    Le Master 2 de notre université est largement orienté professionnel, pour preuve, dès septembre le calendrier est en alternance. C'est d'ailleurs ce qui a compliqué grandement nos recherches de stage.

    Ceci étant, vous conviendrez qu'en fonction de la structure de stage dans laquelle nous évoluons, nous avons plus ou moins de marge de manœuvre pour la réalisation de notre étude. J'ai des collègues qui ont eu à créer un outil (DUER par exemple) et d'autres qui étaient juste embauchés en tant que chargés de recrutement dans une boite d'intérim avec pour seule option la réalisation d'une étude de terrain quantitative.

    - On pourrait ajouter: est-ce que ce stage dure 500h et est gratifié

    Oui, c'est un stage de 500h minimum avec obligation légale de gratification



    -
    S'il n'y a pas assez de lieu de stage avec des psychologues du travail ou assez de psychologues de travail aptes à superviser, c'est peut-être qu'il n'y a pas assez de place sur le marché de l'emploi pour 36 psychologues du travail supplémentaires.
    Ce genre d'aménagement, il y en a d'autres a plus pour visée la survie du Master que celle des étudiants ou de la profession.


    Je pense qu'il est nécessaire que je vous apporte des précisions à ce sujet.

    Vous êtes surement au courant de la réforme qui a eu lieu l'année dernière concernant les conditions d'admission en Master 2.
    En 2018, on apprend en milieu d'année qu'il n'y a plus de sélection pour passer en M2 et que c'est automatique dès la validation de l'année. Nous sommes alors 68 à peu près dans notre promo de M1 si je ne me trompe pas.
    Les profs ont donc dû s'adapter tant bien que mal. De coutume, 23 personnes étaient admises en M2 et ce, pour les raisons que vous évoquez à savoir le marché de l'emploi.
    Nos responsables de Master ont fait en sorte d'accepter le plus d'étudiants possible, malgré le contexte, afin que nous soyons pénalisés le moins possible.

    Cette année de M2 était parfois compliquée pour nos intervenants mais honnêtement, cela s'est quand même bien déroulé. J'estime qu'être 48 a été un plus car cela nous a permis d'en apprendre énormément les uns des autres (nous avons pu réaliser en groupe une dizaine des sessions de formations et d'ateliers de présentation de tests).

    Nous avons tous trouvé un stage. Je le souligne car quand on postule avec une formation de psycho, ce n'est vraiment pas facile. "Votre formation n'a rien à voir avec le métier de chargé de recrutement ou de RH" et j'en passe.
    Le fait que le métier de Psychologue du travail soit méconnu a été un grand frein.


    Pour conclure, je comprends votre positionnement mais moi ce que je vois c'est qu'il y a un véritable contexte derrière cette situation. Je ne vais pas juger l'encadrement que j'ai eu dans mon Master car je sais parfaitement qu'il était prévu pour 23 étudiants et non 48.

    L'année prochaine sera forcément différente puisqu'il y aura à nouveau 23 places.


    Dernière édition par Silverstone971; 26/07/2019 à 10h14

  10. #10
    Inscrit
    juillet 2016
    Localisation
    Lyon
    Messages
    569

    Par défaut

    Normalement, un stage de M2 pro, c'est un stage sous la supervision directe d'un professionnel. Que la loi permette des exceptions, et que votre fac fasse de cette exception une nouvelle norme est un vrai problème.

    Votre argument sur les stages n'a pas de sens. Si on veut que tout le monde trouve des stages, c'est comme quand on veut 95% de réussite à un diplôme: le plus simple est d'abaisser l’exigence.

    Le problème, c'est que cela ne fait que reporter le lieu où vous serez pénalisée.

Page 1 sur 3 123 DernièreDernière

Sujets similaires

  1. Master mémoire émotions et mémoire de travail HELP
    Par camillp dans le forum Échanges entre étudiants autour des Masters
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/02/2018, 16h37
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 05/10/2014, 13h20
  3. Supervision Mémoire M2 Psychologie du Travail
    Par m.chamarande dans le forum Lorraine
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/05/2013, 10h32
  4. Annonce Parution: L'Aide Mémoire de psychologie médicale et de psychologie du soin
    Par Livres dans le forum Annonces : Colloques, livres, sites...
    Réponses: 6
    Dernier message: 30/09/2012, 09h25

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé