Bonjour,

Je suis psychologue clinicienne depuis 12 ans. J'ai une expérience professionnelle de 10 ans en milieu associatif. Depuis début 2019, j'ai changé de région pour m'installer en PACA. Compte tenu du peu, voire absence, d'offres de psychologue dans les villes de St Raphaël et Fréjus, j'ai décidé de me lancer en tant qu'indépendante. Cependant, je n'ai pas de visibilité suffisante pour savoir s'il y a des besoins, de la demande dans ces villes.

J'ai consulté les pages jaunes. J'ai un aperçu du nombre de psychologues (environ une vingtaine pour les deux communes réunies). J'ai contacté l'ARS de ma région dans l'espoir d'obtenir des données statistiques. J'attends. J'ai commencé à rencontrer des partenaires potentiels (visites de locaux, échanges avec des professionnels du secteur paramédical). Les professionnels de ces villes m'informent que selon eux il y a des besoins. Ils soulignent néanmoins que les personnes ne vont pas obligatoirement consulter, malgré leurs recommandations, préférant s'orienter vers les métiers du bien-être. J'ai cru comprendre qu'il y avait de la demande pour les psychologues du développement. Pour le public adulte, en ce qui me concerne, l'interrogation reste entière.
Aussi, j'ai pu constater qu'il était difficile de trouver des cabinets paramédicaux dans ces villes. Il y a surtout des cabinets regroupant un métier (kiné, généraliste, ostéo, infirmier, etc). Sinon des pôles santé qui se créent mais qui ne veillent pas à mettre en place une pluridisciplinarité. L'essentiel est de louer un bureau, peu importe s'il y a de la mise en concurrence.

Bref, je suis à la recherche de psychologues qui exerceraient déjà dans ces secteurs et qui ont une réelle visibilité sur les besoins de ces villes. Si ceux-ci savent s'il y a des bureaux vacants dans des cabinets au centre ville de St Raphaël ou à Fréjus limitrophe, je prends en compte toutes les informations susceptibles de m'aider dans ce projet.

Enfin, n'étant pas dans l'obligation de rester à St Raphaël, j'étudierai les autres options possibles. Si vous avez connaissance de villes en demande que des psychologues s'y installent, merci de m'en faire part.

Cordialement
Rosi

ps: je précise que je n'ai pas de spécialisation en gérontologie (secteur à dominante de retraité), ni dans les tests psychotechniques. Je suis écoutante et ai surtout reçue un public adulte en grande souffrance, désocialisé, marginalisé, addicté, psychotique. Néanmoins disposée à travailler auprès des personnes âgées, ou porteuses d'un handicap physique.