Résultats de 1 à 5 sur 5

Sujet : Devenir psychologue...

  1. #1
    Inscrit
    décembre 2018
    Messages
    1

    Par défaut Timidité, devenir psychologue

    Bonjour, je suis actuellement étudiante en M2 de psychologie clinique, psychanalyse et à quelques mois d'obtenir le diplôme je m'interroge et j'aimerai vous faire part de mes inquiétudes quant à l'exercice du métier. J'ai la certitude de vouloir faire ce métier mais je suis pleine de complexes et je suis d'une timidité maladive. Le mieux que je sache faire pour communiquer avec les autres c'est leur sourire mais je ne sais pas aller vers eux. Je souffre beaucoup de ce problème et d'autant plus depuis que je me suis engagée dans ces études, car du coup, ça me renvoi constamment à ma propre problématique, c'est vrai qu'il est contradictoire d'être timide et de vouloir exercer une profession avec beaucoup de responsabilités. Tout ce que j'espère c'est qu'en murissant et qu'au fil des expériences que je serai obligée d'affronter par le biais de mes études (stage et autres) je réussirai à surmonter cette timidité. J'aurai voulu vos avis à ce propos, étudiants et psychologue en fonction. Qu'en pensez-vous?
    Dernière édition par sarahsa; 19/12/2018 à 23h43

  2. #2
    Inscrit
    novembre 2010
    Messages
    2 119

    Par défaut

    Tout d’abord si vous êtes en m2, c’est qu’à plusieurs reprises vous avez fait preuve de compétences relationnelles ( stages, entretien de sélection, examens oraux, exposés, travail d’eqjupe etc...). La situation n’est certainement pas aussi noire que vous la décrivez. Cependant vous avez raison de vous interroger. Les patients ont besoin de sentir une certaine solidité et sérénité chez le thérapeute pour se sentir en sécurité et accorder leur confiance. Rapidement, écouter en souriant a l’occasion ne suffira plus. Tout en poursuivant votre parcours, je vous conseille de vous attaquer au problème. Je trouve que les tcc sont assez efficaces là dessus. C’est avec ce profil de patients que j’obtiens les résultats les plus gratifiants. Les personnes revivent quand elles retrouvent la liberté de s’exprimer et de prendre part à des situations variées, même si elles ne sont pas toujours très à l’aise.
    Je vous conseille « la peur des autres » de Christophe Andre.
    Bon courage

  3. #3
    Inscrit
    février 2015
    Messages
    721

    Par défaut

    Bonjour,
    Je ne pense pas que la timidité soit un frein à l'exercice du métier de psychologue, au contraire. Le fait de douter de soi est une qualité importante dans l'approche clinique.
    Elle permet d'être mieux à l'écoute de l'autre...Je vous conseille de faire un travail sur vous en parallèle de vos études, cela vous permettra de mieux vous connaitre et de choisir le public qui vous convient le mieux ! Bonne route !

  4. #4
    Inscrit
    octobre 2014
    Messages
    54

    Par défaut

    Je plussoie un travail personnel pour vous rendre plus certaine de vous face à la relation!
    Après, avec du recul, cela formera aussi votre personnalité en tant que professionnel et ce n'est pas forcément un défaut et vous pourrez utiliser votre expérience de personne timide, anciennement timide etc. pour vous aider à comprendre certaines difficultés que vous pourrez rencontrer dans les paroles, comportements de gens que vous recevrez.

  5. #5

    Par défaut

    Citation Envoyé par vladou1 Voir le message
    Tout d’abord si vous êtes en m2, c’est qu’à plusieurs reprises vous avez fait preuve de compétences relationnelles ( stages, entretien de sélection, examens oraux, exposés, travail d’eqjupe etc...). La situation n’est certainement pas aussi noire que vous la décrivez. Cependant vous avez raison de vous interroger. Les patients ont besoin de sentir une certaine solidité et sérénité chez le thérapeute pour se sentir en sécurité et accorder leur confiance. Rapidement, écouter en souriant a l’occasion ne suffira plus. Tout en poursuivant votre parcours, je vous conseille de vous attaquer au problème. Je trouve que les tcc sont assez efficaces là dessus. C’est avec ce profil de patients que j’obtiens les résultats les plus gratifiants. Les personnes revivent quand elles retrouvent la liberté de s’exprimer et de prendre part à des situations variées, même si elles ne sont pas toujours très à l’aise.
    Je vous conseille « la peur des autres » de Christophe Andre.
    Bon courage
    Tout à fait d'accord avec @vladou1 !

Sujets similaires

  1. Lorraine > devenir psychologue scolaire
    Par mchristinepons dans le forum Offres d'emploi de psychologue
    Réponses: 4
    Dernier message: 17/07/2012, 23h19

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé