Résultats de 1 à 6 sur 6

Sujet : préjugé et stéréotype sur le métier du psychologue, besoin de conseil.

  1. #1
    Inscrit
    décembre 2013
    Localisation
    Lille
    Messages
    5

    Par défaut préjugé et stéréotype sur le métier du psychologue, besoin de conseil.

    Bonjour à tous,

    J'aimerai porté une réflexion sur l'imaginaire commun et les stéréotypes que ce font les personnes sur le métier de psychologue, excepté le psy avec son carnet et HUM HUM et votre enfance alors.

    J'ai un soucis avec mon entourage, je suis un mec et je veux faire psy, cela dérange, pourtant je me destine à psy du travail, le taux de testostérone est plus élevé dans cette filière pourtant , mise blague à part, j'aimerai savoir si qqun psy bien hétéro sexuelle (oui on remet notre sexualité en question quand on veut faire psy) a des conseils pour canaliser l'incongruence de notre entourage ? Je prends d'autres conseils d'autre orientation, je fais pas de discrimination

    Outre un travail de surface de L2 sur les préjugés car on a presque tous lu "nous sommes tous psychologues" de Leyens. Les remarques de mon entourages me dérangent vraiment, avez-vous rencontrer ces difficultés ? quelle solution me conseiller vous pour faire tomber ces préjugés?

    Merci d'avance

  2. #2

    Par défaut

    Votre question est amusante. Personnellement ( femme 57 ans), je n'ai pas l'impression d'avoir eu à affronter tant de remarques que cela. A chaque fois, un sourire et un vague commentaire ( genre :" les psys, j'y crois pas, ça sert à rien" "oui, on peut penser cela ...") ont suffi. Il faut dire que je me fiche complètement de ce que les gens pensent de ma profession (et je crois qu'ils le sentent). Je tire ma légitimité de mes patients. En revanche, ce sont les questions récurrentes de ma belle mere qui m'agacent: "vous arrivez quand même à en guérir quelques uns, comment vous faites?". De façon générale, je n'aborde pas spontanément la question de ma profession ( ça me gonfle plutôt d'avoir à expliquer que ma pratique, c'est très différent du psy divan-hum hum). Et puis très vite, vous allez vous rendre compte que les gens ne parlent que d'eux ( surtout si vous avez une bonne oreille) et votre frustration viendra plutôt du fait que personne ne vous pose de question sur votre métier de psychologue.

  3. #3

    Par défaut

    Avant d'y être contraints par les circonstances, les gens ne changent pas leurs représentations. Pourquoi le feraient-ils ? Elles sont confortables et rassurantes. Vous faites psycho pour vous-même et pour les gens que vous avez choisis d'aider. Les préjugés, vous aurez à y faire face toute votre vie, autant apprendre dès aujourd'hui à prendre de la distance vis-à-vis des attentes et des jugements d'autrui.

  4. #4

    Par défaut

    Il y a deux questionnements dans votre message:
    comment faire face aux préjugés concernant le métier de psychologue?
    et: comment faire face aux préjugés concernant l'orientation sexuelle d'un homme qui veut faire psycho?

    pour la première question, vaste projet que de souhaiter faire évoluer les représentations concernant ce métier. Cependant, je pense que nous avons tous une responsabilité quant à l'image que nous véhiculons de ce métier. D'où vient cette représentation qu'ont les gens? sûrement...des psychologues et de l'image qu'ils renvoient, non? alors à chacun de prendre parfois un peu de temps pour expliquer aux gens ce que c'est qu'un psychologue, peut-être qu'un jour les mentalités évolueront. Nous avons tous des représentations, des clichés concernant certains métiers, et on ne s'en rend pas forcément compte.

    Pour la deuxième question, quel besoin de justifier votre choix d'orientation professionnelle par rapport à votre orientation sexuelle? d'ailleurs c'est marrant, je n'avais jamais entendu parler de ça. Pas comme pour les coiffeurs

    Dans les deux cas, l'humour peut souvent détendre la situation. L'humour bienveillant, pas le sarcasme ou l'ironie.

    Bon courage dans votre cursus. Le choix de la psycho du travail peut être intéressant en terme de débouchés professionnels. Dans votre pratique, vous verrez que lorsque vous vous présenterez comme "psychologue du travail", les gens ne sauront pas ce que c'est car ils ne connaissent souvent que le psychologue clinicien. C'est ainsi que dans mon travail, lorsqu'un bénéficiaire (demandeur d'emploi) est orienté vers le psycho du travail pour une évaluation, un recrutement, un travail sur le projet professionnel ou ce genre de chose, il dit "mais je suis pas fou, j'ai pas besoin d'aller voir un psychologue"!!

    Les questions que vous posez sont en tout cas très intéressantes et méritent réflexion de la part de chacun d'entre nous. Parfois, on a la réputation qu'on mérite...(et je dis bien parfois, hein!!)

  5. #5
    Inscrit
    décembre 2013
    Localisation
    Lille
    Messages
    5

    Par défaut

    Je retiens de ces trois réponses, un certain fatalisme, on dit souvent, je sais pas si cette phrase vient du fameux Albert ( des sources à vérifier) mais on dit "qu'il est plus facile facile de briser un atome qu'un préjugé". Je retiens également qu'il faudra tenir une posture de relativisme face à l’ignorance et la peur que le statut de psychologue inspire parfois. L'humour constructif sera la meilleur des armes.

    sinon c'est connu toute les filles dans les pompiers et les gendarmes et la police sont homosexuelle ce lien appris lors de mes études me laisse pantois et cette simple analogie, je la trouve pauvre.

    Merci de vos réponses et de vos réflexions !













    Citation Envoyé par cecilemarie Voir le message
    Il y a deux questionnements dans votre message:
    comment faire face aux préjugés concernant le métier de psychologue?
    et: comment faire face aux préjugés concernant l'orientation sexuelle d'un homme qui veut faire psycho?

    pour la première question, vaste projet que de souhaiter faire évoluer les représentations concernant ce métier. Cependant, je pense que nous avons tous une responsabilité quant à l'image que nous véhiculons de ce métier. D'où vient cette représentation qu'ont les gens? sûrement...des psychologues et de l'image qu'ils renvoient, non? alors à chacun de prendre parfois un peu de temps pour expliquer aux gens ce que c'est qu'un psychologue, peut-être qu'un jour les mentalités évolueront. Nous avons tous des représentations, des clichés concernant certains métiers, et on ne s'en rend pas forcément compte.

    Pour la deuxième question, quel besoin de justifier votre choix d'orientation professionnelle par rapport à votre orientation sexuelle? d'ailleurs c'est marrant, je n'avais jamais entendu parler de ça. Pas comme pour les coiffeurs

    Dans les deux cas, l'humour peut souvent détendre la situation. L'humour bienveillant, pas le sarcasme ou l'ironie.

    Bon courage dans votre cursus. Le choix de la psycho du travail peut être intéressant en terme de débouchés professionnels. Dans votre pratique, vous verrez que lorsque vous vous présenterez comme "psychologue du travail", les gens ne sauront pas ce que c'est car ils ne connaissent souvent que le psychologue clinicien. C'est ainsi que dans mon travail, lorsqu'un bénéficiaire (demandeur d'emploi) est orienté vers le psycho du travail pour une évaluation, un recrutement, un travail sur le projet professionnel ou ce genre de chose, il dit "mais je suis pas fou, j'ai pas besoin d'aller voir un psychologue"!!

    Les questions que vous posez sont en tout cas très intéressantes et méritent réflexion de la part de chacun d'entre nous. Parfois, on a la réputation qu'on mérite...(et je dis bien parfois, hein!!)

  6. #6
    Inscrit
    août 2012
    Localisation
    92
    Messages
    90

    Par défaut

    Il faut quand même se méfier des préjugés, surtout en institution. Quand ils émanent de personnes bien placées au niveau hiérarchique, les préjugés peuvent avoir des conséquences sur notre poste de psychologue, en terme de modification du contrat et des conditions de travail. Là il est difficile voir impossible de garder de la distance et du recul.

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé