Page 2 sur 2 PremièrePremière 12
Résultats de 11 à 18 sur 18

Sujet : Startup DistAns : Solution pour trouver des patients

  1. #11
    Inscrit
    juin 2014
    Localisation
    Entre Brie et Picardie
    Messages
    46

    Par défaut

    Bonjour Hanna,

    Je m'étonnais de votre annonce et j'avoue m'étonner encore plus que des collègues psychologues vous répondent favorablement.

    Comment est-il possible de souhaiter "convaincre des patients d'être suivis" et "les convaincre ensuite de basculer sur une consultation "réelle" ? A quel manque pensez-vous répondre ? Les psychologues n'ont pas, à mon sens, à aller "chercher le client". Se faire connaître est une chose, aller hameçonner le patient en est une autre.

    Chers collègues psychologues, dont je peux comprendre que, installés en libéral, vous souhaitiez voir s'étoffer votre patientèle, pourquoi n'allez vous pas à la rencontre de votre territoire ?

    Je regrette sincèrement, de voir que ce type d'offres puissent vous satisfaire. Je vois cela en lieu et place d'un travail en réseau trop souvent bien maigre sur les territoires. Pour voir des patients "basculer" vers vous, pour espérer que les plus éloignés de nos consultations finissent, par y arriver, vous pourriez tout aussi bien, allez à la rencontre des écoles, des EHPAD, des services à domicile, des CLICS, des associations d'usagers de vos territoires, du conseil général, des équipes de prévention (qui ont si peu de moyens). Tous ceux là devraient pouvoir être nos relais, nos traits d'unions entre des jeunes, des personnes âgées, des familles, des enfants en souffrances et nous, par exemple. Sortons de nos cabinets, décrochons nos téléphones, multiplions les interventions dans le milieu associatif et dans les établissements, apprenons à travailler ensemble sur les territoires, alors vous vous ferez connaître et vous n'aurez plus à attendre les services d'assistanats douteux de plate-forme en ligne.

    Alors oui ça demande plus de temps, et ça demande de rencontrer l'autre, de s'expliquer nos jobs respectifs et ce que nous pourrions faire ensemble, mais nous avons choisi un métier de relations humaines alors oui ça prend du temps. Déléguer notre énergie psychique et humaine à des plateformes qui vont faire ça à notre place...non merci, notre travail, nos mises en lien avec les sujets n'a pas à être "simple et efficace" comme le propose cette start'up...

    Je regrette vraiment qu'en psycho on ne nous enseigne pas assez une certaine culture du travail en réseau, du travail sur les territoires... si vous sortez de vos cabinets, vous n'aurez pas besoin d'eux. Entre ceux qui veulent proposer des test psy en ligne et ceux qui veulent nous apporter nos patients sur un plateau sans soucis du respect de la temporalité psychique, sans aucune déontologie et éthique...franchement c'est déprimant...

    Par ailleurs, vous annoncer "harcèlement scolaire" en annonce aux usagers de votre site. Vous avez vraiment l'intention de faire payer des mineurs pour qu'ils puissent venir chatter avec un psy ? Ou vous allez éthiquement et raisonnablement les renvoyer vers plates-formes d'écoute gratuite existantes sur le territoire national ? Et si cela passe par les écoles, avec quel budget pourraient-ils bien vous payer ?

    Enfin, (mais il y aurait tant à dire), amis psychologues qui souscrivez à cette proposition bon courage si le patient en question paye pour le forfait "500 messages/mois", ça n'en fait que 16 par jour....sure que vous aurez toute la disponibilité psychique pour prendre soin de lui et lui assurer une écoute bienveillante tout au long du mois....

    .....
    Psychologue clinicienne

    La lucidité tragique n'interdit pas l'exigence d'humanité

  2. Par défaut

    Je suis tout à fait d'accord avec vous Antigone! Je sais que les fins de mois sont difficiles pour les psychologues,
    mais là l'éthique laisse carrément à désirer!
    Merci pour votre intervention, car moi aussi je m'arrache les cheveux quand je lis des trucs pareils.

  3. #13

    Par défaut

    Merci Antigone ! Je vous rejoins totalement... Je m'attendais également à un autre type de retours de la part des collègues psychologues, malheureusement...
    "Le temps est le seul contenant qui pèse plus lourd quand on le vide." V. Jankélévitch

  4. #14

    Thumbs up

    Citation Envoyé par DistAns Voir le message
    Notre plateforme est maintenant disponible pour les inscriptions psychologues !

    Elle sera ouverte très prochainement aux patients également, nous sommes preneurs de feedbacks!
    Bonjour,

    Initiative intéressante. Je doute que des patients s'inscrivent dans mon secteur mais j'ai quand même créé un compte pour ceux qui sont en ligne.

    Par contre, je ne sais pas comment je me suis débrouillée mais je me suis trompée de doc en envoyant mon papier de l'ARS avec le numéro ADELI Je n'ai pas trouvé la possibilité de changer de document pendant la procédure d'inscription...

    On peut en parler en message privé?

    Petite question: Je base mes soins sur des techniques de thérapies cognitives et comportementales, et bientôt je serai formée à l'hypnose. Dans quelle catégorie est-ce que je dois me classer? J'ai choisi "clinicienne" mais je fais la différence entre les deux....

  5. #15

    Par défaut

    Citation Envoyé par antigone Voir le message
    Bonjour Hanna,

    Je m'étonnais de votre annonce et j'avoue m'étonner encore plus que des collègues psychologues vous répondent favorablement.

    Comment est-il possible de souhaiter "convaincre des patients d'être suivis" et "les convaincre ensuite de basculer sur une consultation "réelle" ? A quel manque pensez-vous répondre ? Les psychologues n'ont pas, à mon sens, à aller "chercher le client". Se faire connaître est une chose, aller hameçonner le patient en est une autre.

    Chers collègues psychologues, dont je peux comprendre que, installés en libéral, vous souhaitiez voir s'étoffer votre patientèle, pourquoi n'allez vous pas à la rencontre de votre territoire ?

    Je regrette sincèrement, de voir que ce type d'offres puissent vous satisfaire. Je vois cela en lieu et place d'un travail en réseau trop souvent bien maigre sur les territoires. Pour voir des patients "basculer" vers vous, pour espérer que les plus éloignés de nos consultations finissent, par y arriver, vous pourriez tout aussi bien, allez à la rencontre des écoles, des EHPAD, des services à domicile, des CLICS, des associations d'usagers de vos territoires, du conseil général, des équipes de prévention (qui ont si peu de moyens). Tous ceux là devraient pouvoir être nos relais, nos traits d'unions entre des jeunes, des personnes âgées, des familles, des enfants en souffrances et nous, par exemple. Sortons de nos cabinets, décrochons nos téléphones, multiplions les interventions dans le milieu associatif et dans les établissements, apprenons à travailler ensemble sur les territoires, alors vous vous ferez connaître et vous n'aurez plus à attendre les services d'assistanats douteux de plate-forme en ligne.

    Alors oui ça demande plus de temps, et ça demande de rencontrer l'autre, de s'expliquer nos jobs respectifs et ce que nous pourrions faire ensemble, mais nous avons choisi un métier de relations humaines alors oui ça prend du temps. Déléguer notre énergie psychique et humaine à des plateformes qui vont faire ça à notre place...non merci, notre travail, nos mises en lien avec les sujets n'a pas à être "simple et efficace" comme le propose cette start'up...

    Je regrette vraiment qu'en psycho on ne nous enseigne pas assez une certaine culture du travail en réseau, du travail sur les territoires... si vous sortez de vos cabinets, vous n'aurez pas besoin d'eux. Entre ceux qui veulent proposer des test psy en ligne et ceux qui veulent nous apporter nos patients sur un plateau sans soucis du respect de la temporalité psychique, sans aucune déontologie et éthique...franchement c'est déprimant...

    Par ailleurs, vous annoncer "harcèlement scolaire" en annonce aux usagers de votre site. Vous avez vraiment l'intention de faire payer des mineurs pour qu'ils puissent venir chatter avec un psy ? Ou vous allez éthiquement et raisonnablement les renvoyer vers plates-formes d'écoute gratuite existantes sur le territoire national ? Et si cela passe par les écoles, avec quel budget pourraient-ils bien vous payer ?

    Enfin, (mais il y aurait tant à dire), amis psychologues qui souscrivez à cette proposition bon courage si le patient en question paye pour le forfait "500 messages/mois", ça n'en fait que 16 par jour....sure que vous aurez toute la disponibilité psychique pour prendre soin de lui et lui assurer une écoute bienveillante tout au long du mois....

    .....
    Avant tout je tiens à préciser que je n'ai pas encore un avis tranché sur la question, vous avez raison sur le fait que cela demande réflexion.

    Sur la partie que j'ai surligné:

    - Pourquoi les deux démarches ne pourraient pas exister de façon complémentaires?
    Je ne comprends pas pourquoi le fait de dire qu'on crée une plateforme de connexion entre des psy et patients de façon "privée et anonyme" en quelque sorte, est incompatible avec une démarche inscrite dans un réseau.
    J'ai l'impression que vous sous-entendez que si un professionnel s'inscrit sur ce site, automatiquement il devient un "feignant"... Alors que c'est une façon supplémentaire de proposer des soins et de rentrer en contact avec des personnes qui en ont besoin.
    On sait que beaucoup d'entre nous consultent à la fois en clinique, mais aussi dans des structures publiques, etc...

    - Il me semble qu'il y a une mésinterprétation de l'objectif de ce site du point de vue des patients (du point de vue du pro, ça reste à discuter).
    La cible n'est justement pas les personnes en EPHAD ou dans des structures scolaires ou autres. Il s'agit au contraire de personnes qui n'ont pas accès à ce type de soin, mais surtout, qui ne sont pas prêtes à se "confronter" (dans leur esprit) à la démarche qui consiste à se rendre dans un cabinet et s'adresser directement au professionnel.
    Une infirmière peut tout à fait conseiller à un patient d'aller rencontrer un psychologue, mais la personne ne suivra peut être pas ce conseil. Pas parce qu'elle n'en a pas envie, mais parce qu'elle ressent de la honte par exemple, ou parce que la personne a une conception erronée de ce que peut être une thérapie (je sais bien qu'on explique à la première consultation, mais ici on parle d'une personne n'ira probablement pas à cette première consultation, alors qu'elle aurait souhaité entreprendre une démarche pour aller mieux).
    D'après ce que j'ai compris, la plateforme sert plutôt à permettre à des personnes qui ont besoin de soin, de tester une première approche et voir si cela leur convient. Je vois très bien certains patients faire une recherche sur des professionnels à consulter mais se dissuader. Puis trouver l'option de cette plateforme, et avoir la possibilité de prendre autant de temps qu'il souhaite pour se familiariser avec un professionnel ou la thérapie en général.

    Vous avez l'air de considérer que cette pratique (via internet) est obligatoirement exclusive de l'autre.
    Pourtant une personne peut très bien faire les deux. Et surtout la cible n'est pas du tout la même.
    Un parent peut très bien emmener son enfant consulter chez la/le psychologue scolaire, et/ou dans le même temps envisager cette option.
    Sans compter qu'en milieu rural par exemple, la/le psy fait souvent des tournées dans plusieurs établissements scolaires, et n'est en fait quasiment jamais disponible, ou dans des créneaux scolaires extrêmement limités. Et c'est le cas aussi pour le nombre de psy en cabinets qui se font rares.
    Je pense aussi à des jeunes adultes en Université, qui se partagent souvent un tout petit nombre de professionnels pour des milliers d'étudiants. Et qui par ailleurs sont plus enclins à utiliser internet.
    Je pense encore une fois aux milieux ruraux, ou il faut faire des kilomètres pour aller en consultation, sans bus ni métro.

    Sur le fait de payer je suis d'accord avec vous. Par contre, la question n'est pas inhérente au fait de faire des consultations sur le net.
    Je me suis souvent posé la question sur le fait de faire payer pour avoir accès à des soins pour la santé mentale... sans qu'il soit question d'internet. D'une manière générale ce sont les individus issus de classe moyenne ou élevée qui vont avoir accès à des soins, qu'il s'agisse de psychologues, de médecins, ou même de yoga, ou toute activité sportive dédiée au bien être physique ou mental.
    Ça ne justifie pas pour autant de faire payer sur le net mais encore une fois le problème ne vient pas du site.
    Et encore une fois, les structures d'accès gratuit à des professionnels de santé sont souvent saturé, donc ce la peut être complémentaire.


    Encore une fois mon avis n'est pas encore 100% tranché je n'ai pas encore essayé, peut être qu'il y aura des points rédhibitoires.

    Mais pour le moment, par rapport aux arguments donnés ici, je trouverais ça dommage de se priver (tous: patients, structures publiques saturées, collègues débordés, et bien sur et surtout patients 'timides' ou n'ayant pas accès à des soins) d'une option qui pourrait s'avérer très utile, juste parce qu'on trouve que les professionnels qui vont vers cette option sont des "feignants", qui sont incapables de participer à différentes structures et démarches de soin.

  6. #16

    Par défaut

    Bonjour,
    le site ne s'affiche pas...

  7. #17

    Par défaut

    Citation Envoyé par DistAns Voir le message
    Merci pour les inscriptions ! Nous avons une trentaine de patients inscrits sur la plateforme, et 5 psychologues qui nous ont fait confiance pour ces débuts!

    On vous invite encore à jeter un coup d'oeil et nous rejoindre : https://www.distans.fr

    Ah bon? et bien ils en ont de la chance ces 5 psychologues. Pour info, j'ai été contactée avant le lancement pour des questions afin de peaufiner votre projet, vous vous étiez engagés à me tenir au courant, mais aucune nouvelle!!!!

    Bof bof quoi!!

  8. #18

    Par défaut

    Citation Envoyé par psy035 Voir le message
    Bonjour,
    le site ne s'affiche pas...

    non il ne s'affiche plus depuis une semaine, ils ont dû fermer.

Page 2 sur 2 PremièrePremière 12

Sujets similaires

  1. Bouger pour trouver?
    Par Psychatif dans le forum Conseils, échanges sur la recherche d’emploi
    Réponses: 8
    Dernier message: 14/10/2013, 16h53
  2. Réponses: 3
    Dernier message: 02/02/2013, 11h21

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé