PDA

Afficher la version complète : Réflexion autour du partage de cabinet libéral



HDPsy
09/04/2016, 16h30
Bonjour chers et chères Psy de Picardie,
Je voudrais évoquer sur ce forum la question du partage de cabinet et en particulier de la mise aux normes accessibilité des cabinets.
Je suis actuellement salariée et j'exerce une activité libérale d'analyse de pratiques dans des établissements médicaux-sociaux (secteur du handicap adultes). Je souhaiterais démarrer une activité libérale en cabinet pour des suivis individuels, plutôt vers une spécialisation enfants voire même relations précoces (famille-nourrisson), sur Compiègne et environs proches.
Voilà une très brève présentation pour introduire mon propos...
Que de difficultés constatées à trouver des locaux aux normes ! A moins que je ne sois pas vraiment dans certains réseaux de connaissances et de dialogues qui me permettraient de concrétiser mon projet ? et à quel prix ? pour nous psy qui souvent cumulons plusieurs postes ?
En tout cas, la constatation est bien là: les collègues rencontrées ne sont pas encore aux normes, ne savent pas vraiment encore comment faire les démarches ou se sentent perdus... Et les annonces sont bien rares !
Et puis en parallèle, il y a la question sensible (et peut-être déniée) de la concurrence (aïe la quoi? concurrence entre psy ? mais qu'est-ce que?), comme si l'installation d'un nouveau pouvait empêcher un autre de travailler? Comme si deux cliniciens dans le même cabinet ce n'étaient pas possible ?
Et bien, moi, je crois au contraire que plus on est réunit, plus on est visible, et plus on attire.
Je crois que des pratiques psy différentes, des personnalités différentes de psy sont un atout pour nos patients. Si ça ne "passe" pas avec moi, on peut conseiller un autre psy et réciproquement. De plus, il y a souvent des problématiques mêlées : individuelles, familiales, adultes, enfants. Et qu'un regroupement pourrait au contraire être très riche pour nos patients et pour nos pratiques !
Le constat est là, il y a beaucoup de psy à Compiègne, avec des pratiques différentes, des spécialisations différentes, des personnalités différentes, très bien! Mais est-ce que les patients s'y retrouvent ? c'est-à-dire est-ce clair pour eux?
Voilà, il s'agissait de quelques réflexions par ci par là. Peut-être des collègues auront envie de réagir et éclaireront ces thèmes d'une autre manière ?
Peut-être cherchez-vous également un local aux normes ? (Pour info, une collègue déjà installée cherche également avec moi, peut-être sommes-nous plus qu'on ne croit?)
Bien à vous et bon courage dans nos pratiques

vladou1
09/04/2016, 18h50
Je ne suis pas sûre de répondre a la question mais je suis d'avis que 2 psys dans un cabinet se font concurrence a moins d'avoir des spécialités exclusives l'une de l'autre. Il n'y a pas une patientele extensible. Ce n'est pas comme les magasins de vêtements.