PDA

Afficher la version complète : Staigaire Master 2 psychopathologie en quête d'échanges avec des professionnels



Céline7.9
20/08/2014, 16h14
Bonjour,

Étudiante en M2 psychopathologie à l'Université de Rennes pour l'année 2014-2015, je réside en Mayenne. Je me présente à vous afin de développer des échanges et pourquoi pas rencontrer des professionnels de ma région.

Je suis actuellement en recherche de stage de M2, mais surtout je souhaite découvrir différentes visions de la pratique de notre profession, via des échanges et rencontres. C'est avec une Licence (Université d'Angers- Université Autonome de Madrid) et une expérience du terrain que je suis arrivée à Rennes en Master 1 spécialité psychopathologie. En effet j'ai eu l'opportunité en licence 3 de réaliser deux stages, auprès d'adultes présentant un handicap intellectuel et d'enfants polyhandicapés. Différents emplois étudiants dans le monde associatif et du handicap m'avaient également familiarisé avec le monde du travail.

Au cours de ce M1 un stage long en EHPAD a été l'occasion d'allers-retours entre mes recherches théoriques et la réalité de la pratique. J'y ai découvert les spécificités du travail clinique auprès de la population âgée et des équipes soignantes. De plus j'ai pu y questionner mon identité professionnelle de stagiaire psychologue ainsi que celle du psychologue. Dans ce contexte, un questionnement sur mon désir de clinicien a émergé.

Mené en parallèle, le Travail d’Étude et de Recherche de Master 1 m'a permis d'aborder les concepts de la psychanalyse Lacanienne au travers de la question du regard. Mon Mémoire "Insaisissable le regard? Clinique de la psychose et le regard comme objet a." m'a ainsi introduit à une clinique orientée de la structure.

J'attends impatiemment (je tremble à l'idée de ne pas avoir été sélectionnée!) l'arrivée du mail tant espéré qui me permettra de poursuivre mon parcours en septembre dans un master 2 spécialité psychopathologie! Dans tous les cas je mettrai à profit l'année à venir pour échanger et rencontrer un maximum de cliniciens, qu'ils exercent en libéral ou en institution.

Sentez vous libre de commenter cette présentation, de me soumettre toute observation, critique, conseil...

Sincères salutations.
Céline