PDA

Afficher la version complète : La psychologie clinique interculturelle a-t'elle fait sa place : dans le monde du travail, à l'université, etc.



stephan5945
04/03/2014, 14h49
Bonjour à toutes et à tous,
Je suis "Stephan5945", docteur en psychologie clinique et psychologue clinicien. J'ai eu l'opportunité de me lancer dans la psychologie clinique interculturelle après mon Master 2, et j'ai pu en mesurer tout l’intérêt dans les différents terrains cliniques que j'ai traversés. Pour autant, "tout n'est pas forcément en place" dans les institutions professionnelles ou dans l'imaginaire social, et il existe bien des réfractions à cette pratique usuelle de la clinique en psychologie, car elle utilise en plus l'outil de la culture pour travailler avec le sujet, le patient, le client, etc.
Le chemin à parcourir est encore long, et pourtant les spécialistes de cette discipline ont toute la confiance de leurs pairs, et celle des usagers qui viennent les rencontrer.
Que pensez-vous de cela ? Avez vous une expérience à raconter ou une situation à décrire qui illustrerait celle thématique ? Le prochain message que je ferai ira dans ce sens là. A bientôt de vous lire. Cordialement.

Maillot.Mathieu
05/03/2014, 06h30
J'avais naïvement lu "a-t-elle sa place" ce à quoi j'aurais répondu oui ! Mais vous demandez si "elle a fait sa place" alors je dirais que non.

Meme s'il est vrai que c'est une approche qui mériterait d'être plus largement diffusée et enseignée force est de constater que ce n'est pas encore le cas. Pour ma part je travaille sur un île ou le métissage et les cultures se cotoient, parfois se mélangent; donc oui c'est important d'être si ce n'est formé, au moins sensibilisé à l'interculturel. Ici les populations de tous horizons se rencontrent, les croyances aussi, les religions....

Pour mon expérience j'ai participé à des formations sur les cultures des îles voisines et cette formation m'a beaucoup apporté dans ma clinique. En effet bien que peu de distance nous sépare, la culture y est "diamétralement" opposée: société matriarcale et matrilinéaire, religion dominante différentes, croyances animistes toujours fortement ancrées dans les pratiques.... Ayant à travailler régulièrement avec les familles pour l'accompagnement des enfants accueillis par le service, cette formation m'a permis de reconsidérer la dynamique de certains entretiens et des prises en charges plus généralement. En effet quand on s'adresse à monsieur et que l'on croit que c'est lui qui semble prendre les décisions pour la famille alors que ce sont finalement les femmes qui jouissent du pouvoir décisionnaire dans la famille, alors on se heurte à "oui monsieur pas de problème" de la part du père en entretien alors que dans les faits on observe des fins de non recevoir... on n'avait pas su déceler que madame était contre...
La connaissances des croyances est également importante dans le cadre du handicap moteur, car toutes les cultures et religions ne l'expliquent pas de la même façon.... et n'ont pas les mêmes modèles du soin à apporter dans ses situations.

Maillot.Mathieu
05/03/2014, 07h01
Si vous souhaitez toucher plus de praticiens je vous invite à poster dans la partie privée du forum...

bedweb
26/03/2014, 19h01
Bonjour,

Ce sujet est-il toujours actif ici ou avez-vous déplacé la discussion dans le partie "privée" du forum ?

Opale
26/03/2014, 21h33
A ma connaissance, il n'a pas été déplacé dans la partie privée.

stephan5945
03/04/2014, 20h38
Bonsoir,

J'ai déplacé le sujet aujourd'hui dans la partie privée :), je ne suis pas encore à l'aise avec le fonctionnement du forum. Mais ça viendra !!!
A bientôt donc de vous lire et d'échanger avec vous !!!!