PDA

Afficher la version complète : colloque "adolescence et justice" 5-6 avril 2013 bordeaux



Emeline21
02/03/2013, 15h40
L'association ARCAD 33 propose le vendredi 5 et le samedi 6 Avril un colloque autour de « Adolescence et Justice ». Ce dernier aura lieu dans l'Amphithéâtre Durkheim au sein de l'Université Bordeaux 2 (3 ter place de la Victoire 33000 Bordeaux).

http://www.arcad33.fr

Notons que le tarif pour les étudiants est très interressant et accessible:20e et 110 e en individuel

Présentation brève: "Qu’est-ce qu’un adolescent pour la justice ? Qu’est-ce qu’un mineur pour la psychanalyse ? Comment réussir à intriquer de façon complémentaire et pertinente ces approches différentes ? Comment les requisits de la justice peuvent-ils prendre en compte les perspectives identitaires et développementales individuelles qui sont nécessaires à la transformation psychique ? Dans quelle mesure la confrontation imposée à la réalité de la loi et de ses conséquences pénales, peut-elle soutenir l’adolescent dans son accession à la loi symbolique ?
Nous souhaitons donc, poursuivre le dialogue entre les points de vue juridique et psychologique, d’abord en terme de redéfinition de notre objet d’étude commun -la jeunesse - mais aussi en cherchant à croiser les données théoriques et pratiques de ces deux approches. L’acte criminel et la trajectoire qu’il suppose chez l’adolescent, seront ainsi abordés, tant du point de vue de la victime que de celui de l’agresseur. Mais ceci implique de bien différencier les statuts de la parole et de l’écoute, dans les registres judicaire d’une part et psychologique de l’autre, ainsi que la notion de « vérité psychique », qui ne saurait se confondre avec celle de « vérité judiciaire ». La question de la « dangerosité de l’adolescent » et du processus de prise de conscience sera également examinée, à partir de la pratique de l’expertise d’une part, et d’une réflexion sur les notions de jugement moral et de libre arbitre d’autre part. Enfin, des professionnels, exerçant dans diverses structures (comme la PJJ, le CAUVA, la prison,…), viendront présenter leur expérience et la façon dont le lien entre Justice et Soin peut se tisser sur le terrain. Nous attendons de ces journées qu’elles dégagent de nouveaux axes de confrontation et d’échanges entre psychologie et droit."