PDA

Afficher la version complète : Des psychanalystes lacaniens (en libéral!) en EUre-et-Loire, ca existe??



melmoch
26/02/2011, 19h06
Bonjour,

Je souhaiterais reprendre mon analyse, avec un lacanien.
Malgré mes démarches pour trouver qq, il s'avère que pour l'instant, l'analyste lacanien semble une espèce -si ce n'est en voie d'extinction- du moins, introuvable.wassa
Personne non plus de référencé dans l'annuaire de l'ECF.

Alors peut-être il y a-t-il une sorte d'hibernation de cette espèce, qui ne se réveille qu'aux premiers jours du printemps, ou bien ont-elles toutes immigrées sur Paris ou Orléans, mais dans l'éventualité ou -dans les steppes sauvages beaucéennes- aurait réchappé un représentant de cette lignée, pourriez m'en indiqué son numéro?:blush2:
(ou tout autre conseil qui pourrait me permettre de l'attirer, comme de clouer un Séminaire sur ma porte, ou de semer des signifiants derrière chacun de mes pas):music_whistling:

Libeccio
26/02/2011, 19h32
Des incantations une nuit de pleine lune, peut-être ? Répétez après moi : "objet petit-a", "bande de Moebius", "graphe du désir", "grand Autre", "forclusion"... Non, ça ne marche pas ?

Blague à part, le plus simple, pour obtenir les coordonnées d'un analyste lacanien, c'est d'appeler la permanence de la rue Huysmans (ECF) au 01.45.49.02.68. où l'on est très bien accueilli, j'ai testé l'année dernière, pour orienter une de mes patientes. Au pire, ils pourront vous donner les coordonnées de la section clinique la plus proche. Bonne chance !

psyariane
27/02/2011, 09h23
Bonjour,

je viens poster une question : comment arrivez vous à financer votre analyse ?
Je me suis renseignée sur ma région, et que ce soit pour une analyse de la pratique, ou une analyse psychanalytique, je ne trouve que des confrères qui soit me rient au nez parce que je ne suis pas clinicienne donc "vous n'en avez pas besoin" (dixit m.X psychothérapeute, psyanalyse) soir on me propose des tarifs exorbitants : 90€, 100€...
il est vrai qu'après 3 appels téléphoniques, et des réponses désagréables, j'ai arrêté mes démarches...
Mais quels sont les tarifs "normaux" ? je suis un peu perdue...
Sachant que je ne suis payé que 20, 81 € par consultation dans mon cabinet de psyqui m'emploie en vacation.
Là vient la question de la valeur du travail de psy ?
merci de m'éclairer...

Libeccio
27/02/2011, 11h00
Il est tout à fait hors de propos qu'on vous oppose le fait de n'être pas clinicienne pour faire une analyse personnelle ou une supervision : quel rapport ?
Concernant les tarifs, à moins d'aller voir des célébrités ou des grands didacticiens très cotés à l'argus, il n'y a pas de raison qu'on vous demande des sommes astronomiques : certes, un travail doit "coûter" et c'est un véritable investissement mais en proportion des revenus. Il faut que ça reste possible et sur la durée. J'ai fait mon premier travail analytique lorsque j'étais étudiante et, déjà à l'époque, j'avais droit à un tarif "étudiant" décidé d'un commun accord. Je l'ai financé en donnant des cours... d'anglais (Now repeat after me : my analyst is rich...) Pour ma deuxième analyse, le tarif a évolué en fonction de l'augmentation de mon temps de travail, mais sans jamais dépasser 45 euros. Il est vrai qu'il s'agissait de lacaniens, souvent plus en prises avec les réalités sociales. C'est aussi pour ça que j'ai choisi cette école et j'en suis très satisfaite. La psychanalyse n'y est pas déconnectée de la"politique".

Entre nous, si plus de monde refusait les séances à 100 ou 150 euros, ça inciterait peut-être certains à plus de mesure.

C'est sûr que c'est une démarche coûteuse à bien des égards mais l'analyse, c'est le plus beau cadeau que je me sois fait (pas seulement à moi mais aussi à mon couple et à mes mômes !) J'y ai construit une sérénité et une confiance en moi et en l'autre qui me donnent des ailes. J'ai dégagé de mes conflits internes une énergie considérable qui m'a permis de booster mes projets et de les mener à bien. J'ai investi dans ma vie au lieu de m'acheter des fringues ou des trucs futiles et ça m'a donné la force de supporter quand les vaches étaient vraiment éflanquées. Enfin, j'y ai véritablement appris mon métier et ça me sert jour auprès jour.

melmoch
27/02/2011, 11h48
Je suis d'accord que parfois les tarifs sont exhorbitants!
Mais il est possible de discuter avec les analystes- ce sont des gens 'normaux' vous savez :LolLolLolLol: Sur ma première tranche d'analyse, je payais 20 euros (j'étais au chômage), puis je suis monté à 40 euros (je n'étais plus au chômage!) et j'ai traversé une période où je ne pouvais rien payer du tout (dur dur cette période) et j'avais une 'ardoise' que j'ai réglé après, au fur et à mesure.
De même, un moment donné, mon analyste à voulu me voir deux fois pas semaine. J'ai refusé (2x40 euros.... ca fait beaucoup) et on a trouvé un compromis: deux fois à 20 euros la séance.

Donc, tout dépend de qui vous avez en face de vous.

Mais je suis d'accord en ce qui concerne la supervision. Quand dans son budjet on a déjà son analyse à payer, aller ensuite en supervision devient quasimenet un luxe, alors que c'est tellement important! Le plus petit prix que j'avais trouvé (pour parler en consommateur) c'était 60 euros. Et encore, quand j'ai demandé le temps qui me serait imparti, la personne a bredouillé qu'on verrait en fonction...
Je pense que sans doute pour beaucoup d'analystes ou de superviseurs 'non-psychologue', nous gagnons des mille et des cents (des sangs? décent?). Donc nous avons les moyens. :music_whistling:

Je veux bien 'payer' pour ce travail sur moi, mais, de là à changer ma position subjective et la tirer vers le masochisme... wassa

psyariane
27/02/2011, 11h53
pour vos messages rapides, et qui me rassurent sur le fait que je suis tombée sur des psy peu scrupuleux. Je vais me mettre en quête de la bonne personne, car je suis comme vous, je pense que ce travail sur moi est necessaire... pour moi-même, ma famille et mes patients
A bientôt

melmoch
03/03/2011, 22h41
Bonjour!

Pour clôre le post, j'ai fais les démarches auprès de l'ECF sur Paris.
Résultat des courses: effectivement, sur Chartres, pas de psychanalystes lacaniens inscrits au registre!

Les plus près sont sur Orléans, Poissy, Versailles, ou Evry.
Et Paris bien sûr!

Avis à la populace! Y'a un marché à prendre ici! :LolLolLolLol:

Isis
04/03/2011, 00h05
Il me semble qu'il existe d'autres écoles de psychanalystes lacaniens, mais p ê voulez-vous spécifiquement l'ECF?
Après savoir s'il y en a davantage vers chez vous...

Libeccio
04/03/2011, 19h04
http://analysefreudienne.net/
c'est le site d'une autre école lacanienne. J'ai eu un superviseur de cette école et c'était pas mal. Moins pointu que mes superviseurs made in ECF mais ça vient peut-être de la personne.

melmoch
04/03/2011, 21h33
Merci à vous deux pour vos idées!

Effectivement, j'essaye d'obtenir des noms via d'autres écoles.
j'ai contacté l'école du champs lacanien, l'ALI, le Quatrième Groupe...
Ainsi que celle précédemment cité.

melopsy
05/03/2011, 12h10
pour ma part, la psychanalyste que je rencontre depuis quelques semaines, me demande 50 euros la séance (j'ai négocié c'était 55!) et puis je me suis rendue compte que je ne pourrai pas assumer financièrement ("vous gagnez combien? 1600 euros. Ah bon je pensais au moins 2500!")et elle m'a proposée de venir que deux fois par mois... en prime elle me raconte sa vie une bonne partie de la séance... je commence à me poser des questions...

Libeccio
05/03/2011, 12h32
je commence à me poser des questions...
Vous faites bien, en effet ! Un analyste digne de ce nom ne raconte rien de lui. Et ceux que je connais auraient choisi de baisser leur tarif plutôt que d'espacer les RV, mais ça n'engage pas toute la profession.
N'hésitez pas à en changer, si vous avez des doutes (sauf si le doute vous semble une manifestation transférentielle). On confie, à son analyste, ce qu'on a de plus cher, sa santé psychique. Ça mérite qu'on prenne le temps de choisir vraiment la bonne personne. On change bien de dentiste, de kiné ou de garagiste quand on n'est pas satisfait. Autant se sentir en confiance, une analyse, surtout quand on est psy, ça peut durer 5, 10 ou 15 ans !

melmoch
05/03/2011, 13h02
Ca dépend peut-être aussi du courant auquel se rattache votre analyste...
J'ai une amie (non 'psy' qqc) qui voit une psychanalyste, et qui me dit que régulièrement, elle à l'impression qu'elle parle plus qu'elle-même.
Elle lui relate toute les émotions que la séance lui fait monter en elle. Sans doute une analyse du contre-transfert... Peut-être cette dame est-elle freudienne?
Si je ne m'abuse, Lacan disait que le 'contre-transfert' n'existait pas. Il parlait lui du "désir de l'analyste", et que ce désir devait se travailler ailleurs qu'en séance. Que ça ne regardait pas l'analysant dans son désir propre.

melopsy
06/03/2011, 18h22
en fait là elle me parle de son super comptable et de son super notaire... je vous passe les détails, j'attends qu'elle s'en rende compte par elle-même. C'est le début, je vais "persévérer" un peu et voir par la suite...
merci de vos conseils!

psyariane
06/03/2011, 18h55
en fait là elle me parle de son super comptable et de son super notaire... je vous passe les détails, j'attends qu'elle s'en rende compte par elle-même. C'est le début, je vais "persévérer" un peu et voir par la suite...
merci de vos conseils!

Bonjour,

En vous lisant, je suis d'accord avec Libéccio, "Un analyste digne de ce nom ne raconte rien de lui" , mais c'est mon point de vue...
Vous payez 50 € pour entendre les histoires de comptable et notaire de votre analyste... c'est vous qui deviez être payée, non ?

Bonne suite analytique...

Libeccio
06/03/2011, 22h49
en fait là elle me parle de son super comptable et de son super notaire... je vous passe les détails, j'attends qu'elle s'en rende compte par elle-même. C'est le début, je vais "persévérer" un peu et voir par la suite...
merci de vos conseils!
Pourquoi voulez-vous qu'elle s'en rende compte ? C'est vous que ça gêne, pas forcément elle. :music_whistling:
Peut-être fait-elle ça avec tous ses analysants ? Ça me fait penser au roman "Mensonges sur le divan" où l'analyste se livre à des confidences adressées à ses ses patients, avec l'idée même d'une thérapie réciproque plus ou moins inspirée des dérives de Ferenczi. Bon, j'imagine qu'on en est pas là.

melmoch
10/03/2011, 22h30
Bonjour,

Suite de mes investigations...
Alors, toujours rien en ce qui concernce l'ALI, les forums du champs lacaniens, l'ECF et l'analyse freudienne...
Personne en Eure-et-Loire. Pas d'analyste d'obédience lacanienne inscrit dans un registre/annuaire....

Je désespère....

Quelqu'un aurait-il une autre idée?ermm

ava
14/03/2011, 21h26
Aller à la rencontre d'un analyste en risquant de vous "tromper", ça fout un peu les boules ? Pour ma part, je préfère cette solution plutôt que de m'accrocher aux trompettes de la renommée qui me certifieraient que j'ai bien le bon.
Part contre, cette part de travail dont on ne peut se défausser (psycho ou pas psycho de métier) amorce déjà quelque chose qui aurait à voir avec le transfert.
Je ne sais pas dans quelle mesure cela vous parlera, mais j'imagine bien que vous êtes assuré de la galère que représente le fait d'aller chez un analyste, pour oser dire : c'est cette situation qui me convient. Car pour moi je ne pense pas que ce soit la personne d'un analyste me conviendrait plus que tout ce à quoi va se greffer mon désir d'analyse ( lieu, ambiance, réel du corps, la voix, le regard)

melmoch
14/03/2011, 22h02
Je suis désolé, mais je ne suis pas sûr d'avoir compris votre propos, ava....

Nonyme
15/03/2011, 07h41
Et si vous interrogiez oedipe, Melmoch ?

http://www.oedipe.org/fr/ecoute/annonce%20ecoute

ava
15/03/2011, 21h38
Je suis désolé, mais je ne suis pas sûr d'avoir compris votre propos, ava....
Pardon si mon propos était abscons.... Il ne visait pas du tout un éclairage, mais juste un petit partage de mes hésitations quant à ma reprise d'analyse et surtout au processus de recherche d'un autre analyste suite à un changement de région.

anti-oedipe
08/04/2011, 14h01
Vous allez voir un psychanalyste, un thérapeute je ne sais pas comment il va s'appeler et vous voyez si cela fait écho pour vous en mettant de côté un instant ce qui se donne comme "signifiant" du lacanisme corporated. Qu'est ce que vous recherchez ? une analyse ou un analyste ?
Et quand bien même vous aurez votre animal de compète avec tout bien comme y faut hein, avec le langage du lacanien, les attributs du lacanien (??), les tampons de l'école de la cause machin truc et l'aval du parti, qu'est ce que cela va garantir ? que le type est bien un disciple de l'école ? qu'il parle comme l'école ?
Je ne veux pas être blessant ou sentencieux c'est pas le genre de la maison mais faut ptet prendre un peu de distance avec ces "marques" qui sont autant de manières de scinder, séparer, clore. Si quelque chose d'infiniment précieux peut être attribué à Lacan c'est d'avoir permis envers et contre tout qu'une certaine ouverture soit permise même dans les école d'analystes et singulièrement chez les lacaniens NF.
Faut aller voir, ptet pas le marabout du coin d'accord, mais faut rencontrer, corps à corps, transfert contre-transfert qu'y disent... le reste c'est pour la galerie. Moa moa moa qui suis sur Chartres (oh ?) qui suis-je ? que suis-je sous l'étiquette ? amitiés

melmoch
08/04/2011, 19h24
Vous savez... sur chartres, il y a 4 psychanalystes d'après les pages jaunes.
Aucun n'est référencé par aucune école.
Si je n'ai rien contre 'tenter l'expérience', bien sûr, je tiens quand même au sérieux de la personne que je vais avoir en face.
Si le psychanalyste ne s'autorise que de lui-même, y'a quand même une limite :LolLolLolLol:

Si le transfert faisait tout le travail pour nous, sans intervention humaine, il n'y aurait pas d'enseignement. Ni lacanien, ni freudien, ni Raelien... :D

anti-oedipe
09/04/2011, 11h00
Oui, c'est vrai cela pose question. Il est ennuyeux en effet qu'on puisse avec un C.A.P. fraiseur s'inviter comme analyste freudien ou lacanien j'en conviens. Mais par ailleurs tout le monde le sait bien depuis belle lurette l'institution analytique est morte. Une sorte d'ordre des médecins recyclé. Sacré SAMCDA* !

Société d'Assistance Mutuelle Contre le Discours Analytique (Lacan)