PDA

Afficher la version complète : Pétition collectif Somme contre la circulaire supprimant Le FIR aux contractuels



brunose
10/10/2010, 09h57
Pétition collectif Somme contre la circulaire supprimant Le FIR aux contractuels Pour l'arrêt immédiat de l'application de la circulaire du 4 mai 2010 relative à la situation des psychologues dans la fonction publique hospitalière
http://s7.addthis.com/static/btn/v2/lg-share-fr.gif (http://www.addthis.com/bookmark.php?v=250&username=dileko)
URL Courte : http://8429.lapetition.be/ (http://8429.lapetition.be/)
Collectif des psychologues FPH du 6 octobre 2010 à AMIENS le 6 octobre 2010

PÉTITION

Les psychologues de la Fonction Publique Hospitalière (PICARDIE), titulaires et contractuels, réunis en collectif le mercredi 6 octobre 2010, appellent l'ensemble de leurs collègues à se rassembler pour demander l'arrêt immédiat de l'application de la Circulaire du 4 mai 2010 relative à la situation des psychologues dans la Fonction Publique Hospitalière (circulaire n° DGOS/RH4/2010/142 du 4 mai 2010).
Dans certains petits établissements de la région (CORBIE, PERONNE, par exemple), les psychologues contractuels se voient déjà interdire de pratiquer leur fonction de FORMATION, INFORMATION, RECHERCHE (dite "Fonction FIR").
Leur opposition à cet aspect discriminatoire de la circulaire les expose, du fait de leur isolement, à des mesures disciplinaires.
Il y a urgence à organiser leur défense, d'ores et déjà en signant le texte suivant :

"LES PSYCHOLOGUES CONTRACTUELS ET TITULAIRES DE LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIÈRE DEMANDENT L'ARRÊT IMMÉDIAT DE L'APPLICATION DE LA CIRCULAIRE DU 4 MAI 2010 RELATIVE À LA SITUATION DES PSYCHOLOGUES DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIÈRE (CIRCULAIRE N° DGOS/RH4/2010/142 DU 4 MAI 2010).
Cette circulaire stipule que les psychologues contractuels n'ont pas le droit d'exercer la fonction de FORMATION, INFORMATION, RECHERCHE (dite "Fonction FIR"), fonction pourtant inhérente à l'exercice de leur profession et garantissant aux patients une sécurité et une qualité de la prise en charge.
Cette mesure introduit une différence inacceptable sur le plan déontologique entre professionnels d'un même corps de métier d'une part, et entre patients d'autre part selon qu'ils seront accueillis par un psychologue titulaire (exerçant la fonction FIR) ou par un psychologue contractuel (privé de fonction FIR).
En outre, la forme du document annexé à la circulaire, document censé permettre de rendre compte de l'utilisation par le psychologue du temps imparti à la réalisation de cette fonction FIR, ne permet pas de couvrir l'ensemble des activités réalisées dans le cadre de cette fonction et en réduit artificiellement la teneur.
DANS CES CONDITIONS, NOUS DEMANDONS LA MISE EN PLACE IMMÉDIATE D'UN MORATOIRE SUR L'APPLICATION DE LA CIRCULAIRE DU 4 MAI 2010 RELATIVE À LA SITUATION DES PSYCHOLOGUES DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIÈRE (CIRCULAIRE N° DGOS/RH4/2010/142 DU 4 MAI 2010)."